PRESS RELEASE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Année 2014 Selectionnée
Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola.



N°: 240/2014
11 décembre 2014 [Abuja-Nigeria]

LA CARTE D’IDENTITE BIOMETRIQUE DE LA CEDEAO LANCEE EN 2016

Le lancement de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO sera effectif en 2016, posant un nouveau jalon décisif vers l’intégration de la sous-région ouest-africaine, indique le rapport du Conseil des ministres de l’organisation rendu public ce jeudi 11 décembre 2014 à Abuja.

Le rapport, qui sanctionne la 73ème session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO, ouverte mardi 9 décembre dans la capitale nigériane, souligne que ce document, qui devra être adopté par les 15 Etats membres de l’organisation, viendra remplacer le certificat de voyage actuellement en vigueur.

«La nouvelle carte d’identité biométrique sera mise en circulation dans chaque Etat membre à côté de la carte nationale d’identité pendant une certaine période jusqu’à l’opérationnalisation» du nouveau document dans un délai défini (2016), lit-on dans le document.

Les ministres, qui examinaient ainsi le rapport des chefs des services de l’immigration sur la mise en service de la carte nationale d’identité biométrique de la CEDEAO, ont approuvé ledit document en vue de son adoption par la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, qui se tient dimanche 14 et lundi 15 décembre prochains à Abuja.

Le Conseil des ministres a aussi examiné le rapport annuel 2014 du président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, qui a notamment indiqué que les prévisions de croissance s’annonçaient positives avec une activité économique devant progresser de 5,3% en 2014 contre 4,8 en 2013.

«L’espace CEDEAO continue d’être la communauté économique régionale la plus dynamique de l’Afrique avec un taux de croissance attendu de 6,3% en 2014», a souligné le président, ajoutant que la Côte d’Ivoire, avec un pourcentage de 9,1, devrait enregistrer le taux de croissance le plus élevé de la région.

Sur l’entrée en vigueur de l’union douanière, M. Ouédraogo a informé le Conseil de la réalisation de l’ensemble des activités nécessaires à la mise en œuvre du tarif extérieur commun (TEC) de la CEDEAO dans tous les Etats membres dès le 1er janvier 2015, de la finalisation de texte de Code communautaire des douanes et de l’adoption du mécanisme de suivi et d’orientation pour le programme de transition fiscale de l’organisation.

 

Le Conseil des ministres a aussi examiné, entre autres, le rapport intérimaire 2014 du Contrôleur financier, ce qui lui a permis de formuler par la suite de pertinentes recommandations et de prendre d’importantes décisions parmi lesquelles une concernant l’amélioration de la mise en œuvre du protocole sur le prélèvement communautaire.

Le rapport final de la 16ème réunion du Comité de l’administration et des finances, le rapport de la phase 1 de l’étude réalisée par un cabinet de consultants international sur la réforme institutionnel, de même que le rapport des ministres des Finances de la CEDEAO sur le TEC et le rapport de la réunion des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont aussi été examinés par le Conseil des ministres.

Les autres rapports examinés par le Conseil concernent la réunion extraordinaire des ministres de la Santé de la CEDEAO, le cadre stratégique régional pour le développement du secteur privé, ainsi que le mémorandum sur le mécanisme de garantie des investissements.

Dans son allocution au terme des travaux, la présidente du Conseil, Hanna Serwaa Tetteh, a exprimé sa profonde gratitude à ses collègues pour leurs contributions durant les travaux et pour l’esprit de convivialité qui a prévalu tout au long de la session.

Mme Tetteh, qui est la ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale du Ghana, s’exprimait en présence des présidents de la Commission et des différentes institutions de la CEDEAO, ainsi que des ministres ou leurs représentants en provenance des 15 Etats de l’organisation et des commissaires et directeurs.

Dans une motion adoptée à l’issue des travaux, les participants à cette 73ème session du Conseil des ministres de la CEDEAO expriment leur «profonde gratitude» au président Goodluck Jonathan du Nigéria ainsi qu’au gouvernement et au peuple nigérians pour «l’accueil chaleureux et l’hospitalité authentiquement africaine» qui leur ont été réservés.

 


Envoyez vos remarques à : webmaster@ecowas.int
Site Créé et géré par le Centre Informatique Communautaire (CIC) en collaboration avec la Direction de la Communication
Copyright © CEDEAO 2003