PRESS RELEASE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Année 2011 Selectionnée
Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola.



N°: 234/2011
22 octobre 2011 [ABUJA]

DECLARATION DE LA CEDEAO SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU 24 NOVEMBRE 2011 EN GAMBIE

La Commission de la CEDEAO a notifié au Président de la République de Gambie sa décision de ne pas dépêcher une mission d’observateurs de la CEDEAO dans le pays pour l’élection présidentielle prévue le 24 novembre 2011, parce qu’elle estime que les préparatifs et l’environnement politique général de ce scrutin ne sont pas de nature à en garantir le déroulement de manière à ce qu’il puisse être considéré comme étant libre, juste, équitable et transparent. En application des dispositions pertinentes du Protocole additionnel de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance, le Président de la Commission a dépêché en Gambie une mission d’information dont les membres ont tenu des rencontres avec les acteurs de toutes sensibilités afin d’évaluer l’état de préparation du pays en vue des élections. D’un autre côté, la Commission assure un suivi régulier de la situation politique et des préparatifs pour la tenue des élections, en se fondant sur le Système d’alerte rapide de la CEDEAO. Toutefois, le tableau qui se dessine, à partir des observations de la mission d’information et du Système d’Alerte rapide, est particulièrement inquiétant, car il fait état d’intimidations, de contrôle inacceptable des médias électroniques par le parti au pouvoir, d’absence de neutralité des institutions publiques et semi-publiques, d’une opposition et d’un corps électoral intimidés par la crainte de représailles. Compte tenu de ces circonstances, la Commission de la CEDEAO est d’avis que les conditions qui prévalent dans le pays ne répondent pas aux normes minimales fixées par la Protocole sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance pour la tenue d’élections crédibles et, en vertu des pouvoirs discrétionnaires conférés au Président de la Commission par le Protocole, a pris la décision de ne pas envoyer de mission d’observation sur place. Tout en regrettant la décision qui lui est imposée par les circonstances, la Commission de la CEDEAO reste saisie de la situation en Gambie et exprime sa disponibilité à engager des pourparlers avec le Gouvernement et les autres composantes du corps politique gambien, dans l’objectif de les accompagner dans leurs efforts visant à créer des règles de jeu équitables pour toutes les parties concernées, dans le cadre de futures élections. Son Excellence James Victor Gbeho Président de la Commission


Envoyez vos remarques à : webmaster@ecowas.int
Site Créé et géré par le Centre Informatique Communautaire (CIC) en collaboration avec la Direction de la Communication
Copyright © CEDEAO 2003